St Ambroix cité médiéval

La ville de St Ambroix cité médiéval

Vous pourrez trouver avec ce lien toute l’actualité de la ville, les commerces, les festivités, les médecins, les dentistes etc etc… 

http://www.saint-ambroix.fr/

Voici quelques infos sur la ville :

http://www.saint-ambroix.fr/index.php/Cit%C3%A9-M%C3%A9di%C3%A9vale?idpage=24&afficheMenuContextuel=true

Géographie

Saint-Ambroix est une ancienne capitale de la soie. Carrefour touristique et commercial des Cévennes, la ville est située proche du Parc national des Cévennes dans un site particulièrement pittoresque dominé par le rocher de Dugas et son remarquable ensemble en grande partie médiéval, comprenant l'ancien château, la tour de l'horloge et la chapelle de la Vierge ainsi que la fameuse tour Guisquet sur un promontoire qui lui fait face au sud. Elle est traversée par la Cèze, endiguée sur sa rive gauche pour protéger des crues le faubourg du Paradis.

Par sa situation géographique privilégiée, Saint-Ambroix constitue le point de départ de multiples itinéraires touristiques notamment en direction de la verdoyante haute vallée de la Cèze.

Histoire

Saint-Ambroix est une cité historique, les Celtes et les Romains y ont laissé des traces de leur passage. Ville fortifiée au Moyen Âge, elle va par la suite se développer commercialement et industriellement (industrie de la soie au xixe siècle). Étonnante et mystérieuse par son rocher du Dugas, ses fouilles archéologiques, ses maisons troglodytes, les ruines de son château, sa tour Gisquet, sa légende du Vòlo-Biòu (le bœuf qui vole) mais surtout son autel à sacrifice humain de l'époque celtique qui rend cette ville unique.

Au cours de la Révolution française, la commune porte provisoirement le nom de Pont-Cèze1.

Aujourd'hui, Saint-Ambroix joue le rôle d'un véritable pôle commercial grâce à son marché dont les origines remontent à 1363 (faveur royale du Roi Jean II le Bon). Ville très touristique durant la période estivale, elle est dotée de nombreux campings, hôtels, restaurants, gîtes, plans d'eau ainsi que d'une maison de retraite et de repos.

Lieux et monuments

  • L'ancien château et la chapelle xixe surplombant l'ancienne ville sur le rocher de Dugas.
  • La tour de l'horloge et sa cloche du xviie siècle.
  • La vieille ville : portes, fenêtres, façades, vestiges des remparts, rues en pentes, escaliers, etc.
  • L'église Saint-Ambroix de la seconde moitié du xixe siècle.
  • Le temple de la seconde moitié du xixe siècle.
  • Places, fontaines, et immeubles richements décorés sur le boulevard tout comme l'hôtel de ville (xixe).
  • Anciennes filatures et maisons de filateurs (façade du Crédit agricole, maison et filature Silhol...).
  • Ancienne minoterie.
  • Site archéologique du Dugas.
  • 33 sentiers pédestres.
  • La Tour Guisquet de style médiéval édifiée en briques.
  • Château de Montalet (Molières-sur-Cèze).
  •  

Tour Guisquet.

Musée de la Femme et de l'Enfant (Les Mages) - Musée des Blasons (Saint-Jean-de-Valériscle) - Maison des Liqueurs (Saint-Florent-sur-Auzonnet).

La légende du Volo Biòu

Tous les 13 et 14 juillet, les Saint Ambroisiens font revivre leur légende datant du Moyen Âge par une fête médiévale et font voler un bœuf3 ! La fête a été primée en 1994 et sélectionnée comme l'une des plus belles fêtes de France en 1998. Elle est sélectionnée par le guide des fêtes viticoles de France.

En résumé : Après une récolte très importante de raisins, les Saint Ambroisiens ne savaient plus quoi faire de leur vin qui commençait à moisir. Le consul (maire de l'époque) décida que l'on ferait voler un bœuf à Saint-Ambroix, le fit annoncer et organisa une grande célébration où tout le monde but à volonté... le vin s'écoula, il n'en resta pas une goutte, et le bœuf fut jeté du haut de la colline (le Ranc d'Uzège). Malheureusement et bien évidemment il s'écrasa au pied de la colline en question... mais tout le monde avait passé un bon moment et les esprits des Saint Ambroisiens avaient été apaisés et le vin écoulé... C'est la raison pour laquelle on surnomme les Saint Ambroisiens les "volo biou"... Pour la petite anecdote... Les Alésiens, qui vivaient à cette époque-là une période de famine, étaient venus à la célébration et en avaient profité pour récupérer les tripes du bœuf... on les surnomme depuis les "mange tripo"...!

Environnement

Le territoire de Saint-Ambroix abrite 27 espèces menacées, tant animales que végétales4, et inclut ou est inclus dans quatre zones de protection dont certaines se chevauchent :

 

Zone Natura 2000 au titre de la directive habitats, dite « Hautes vallées de la Cèze et du Luech » (13 080 ha sur 22 communes5)6. Cette zone ne concerne que la partie de vallée en amont de Saint-Ambroix ; la vallée en aval est couverte par les ZNIEFF « Rivière de la Cèze à l'aval de Saint-Ambroix » et « Cours moyen de la Cèze ». Par ailleurs, à Saint-Ambroix de même que pour six autres communes7, cette zone concerne uniquement le fond de vallée de la Cèze ;

La ZNIEFF « Rivière de la Cèze à l'aval de Saint-Ambroix » couvre 228 ha, comprenant environ 18 kilomètres du cours de la Cèze et de ses zones humides riveraines (prairies et ripisylves, terrains en friche et terrains vagues) entre Saint-Ambroix depuis le barrage en amont de La Liguière, et Tharaux au pont de la route départementale D979 en aval de Rochegude. L'altitude est comprise entre 110 m et 140 m. Les communes concernées sont celles de Allègre-les-Fumades, Potelières, Rivières, Rochegude, Saint-Ambroix, Saint-Brès, Saint-Denis, Saint-Jean-de-Maruéjols-et-Avéjan et Saint-Victor-de-Malcap.

La protection vise les quelques zones boisées riveraines qui subsistent encore entre les parcelles cultivées d'une vallée urbanisation relativement développée. Cinq espèces animales sont particulièrement visées par cette zone de protection : le toxostome (Parachondrostoma toxostoma, un poisson), la cordulie à corps fin (Oxygastra curtisii, une libellule), le castor d'Europe (Castor fiber), la vandoise (Leuciscus leuciscus) et le blageon (Telestes souffia) – ces quatre dernières ayant un statut réglementé